Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Monastère de la Visitation

Monastère de la Visitation
27 Rue du May 38500 VOIRON - FRANCE

Tél : 04-76-05-26-29
Fax : 04-76-67-95-22
Email : monastere.visitation38[nospam]orange.fr

Lien vers le site de la fédération Visitation France, page Voiron.
 

Un peu d’histoire
La Communauté religieuse des Sœurs de la Visitation « Notre Dame du May » à Voiron, Isère, appartient à l’Ordre de la Visitation Sainte Marie.

  • Cet Ordre monastique a été fondé à Annecy , Haute Savoie, le 6 juin 1610, par Saint François de Sales et Sainte Jeanne de Chantal « afin de donner à Dieu des filles d’oraison qui soient trouvées dignes de L’adorer en esprit et vérité ». Appel à contempler Jésus doux et humble de cœur qui « nous a enfantés par l’ouverture de Son Sacré Cœur ». Répondre par l’amour à un Amour qui est allé plus loin que la mort.
  • Pourquoi ce nom de « Visitation » ? Saint François de Sales est un évêque passionné du Christ et du bien spirituel de tout homme. Il ne cesse de vouloir communiquer les trésors de la Bonté de Dieu. « Dieu visite son peuple », tous les hommes. C’est pourquoi Saint François de Sales donne aux Sœurs de l’Institut naissant le nom de « Filles de la Visitation Sainte Marie » en leur confiant spécialement la page d’Evangile de la rencontre de la Vierge Marie avec sa cousine Elisabeth : deux femmes enceintes s’émerveillent du don de Dieu que chacune porte en elle. – Visite de Dieu à l’humanité que signe le chant du Magnificat jailli du cœur de Marie : sa petitesse porte Dieu au monde…
  • Ce chant d’amour et de louange (cf. Luc 1,39-45)) devient alors la mission des Moniales de la Visitation : dans le silence aimant, l’humble prière et une vie fraternelle cordiale et simple, elles ont à témoigner que Dieu ne cesse de visiter l’humanité pour lui communiquer Sa Vie et Son Amour. Cela vaut la peine d’y risquer faiblesses, limites, capacités, la vie entière.
  • La Visitation du May à Voiron. 194ème fondation de notre Ordre, elle doit son existence à Mgr Philibert de Bruillart, évêque de Grenoble. Le 27 Mai 1834, il fit venir à Voiron des Sœurs de la Visitation de la Côte Saint André (Isère). Grâce à la générosité d’une jeune noble, Melle Adèle de Jussieu, – qui dut attendre la mort de ses parents pour devenir religieuse -, l’évêque acquit le domaine du May pour y installer la jeune fondation. Cette propriété comportant un ancien manoir de chasse tient son nom du seigneur Jean du May à qui elle appartenait au XVII ème siècle.
  • Depuis 175 ans, la Communauté des Sœurs du May n’a cessé de conjuguer son histoire avec celle de Voiron : guerres, catastrophes, célébrations d’événements heureux, liens d’amitié, de travail, d’entraide. Tant de pages se sont ainsi écrites…


Aujourd’hui
Notre Communauté est composée de 25 sœurs qui vivent au quotidien une grande diversité : âges, personnalités, origines sociales, histoires personnelles, mentalités, nationalités (Croatie, France - Martinique, Portugal, Suisse). Pari évangélique, ce « vivre-ensemble » ! Chantier toujours ouvert où le Maître d’œuvre est vraiment le Seigneur, Lui qui nous a appelées chacune à Sa Suite, conduites en ce lieu et qui nous tient ensemble à longueur d’année, au rythme de la prière, du travail et de la vie communautaire.
C’est ainsi que nous pouvons « L’adorer en esprit et vérité « :

  • Dans la prière quotidienne : Oraisons silencieuses deux fois par jour ; Office divin qui nous réunit au chœur cinq fois dans la journée pour la louange et l’intercession : « Présenter à Dieu les joies et les peines de tous les hommes, les appels des pauvres, des petits et des opprimés, la plainte de pécheurs et de ceux qui souffrent » (Constitutions n° 35) ; Eucharistie où le Christ ressaisit dans Son Offrande pour le Salut du monde notre vie et celle de nos frères ; Lectio-divina où l’intelligence, la mémoire et le cœur se nourrissent de la Parole de Dieu pour mieux aimer en vérité Dieu et nos frères.
  • Dans le travail pour la vie de la Communauté ; l’entretien de la maison et de la propriété ; l’accueil des hôtes ; le nécessaire gagne-pain par des sous-traitances notamment ; l’artisanat monastique ; travail des mains, travail de l’esprit…
  • Dans la vie communautaire :
    Rencontres communautaires quotidiennes ; entraide mutuelle ; pardon réciproque ; échanges ; détente, ect…
  • Dans les contacts avec l’extérieur :
    Pour la vie de la Communauté ; les soins de santé ; le devoir de citoyenne, familles et amis.

Tout est au service de l’intime communion avec le Seigneur ; « Passe ta vie à passer dans Ma Vie » (« La vie du Petit Placide » par Sœur Gallois, OSB) ou pour citer Saint François de Sales : « faisant naître l’extérieur de l’intérieur et nourrissant l’extérieur par l’intérieur ». C’est alors qu’en secret, Dieu visite un peu plus notre terre. Affaire de transfusion de vie : du cœur de Dieu au cœur de l’humanité… le cœur de Son Appel .


Appel à devenir Visitandine… ?

Il a retenti au plus personnel de chacune, comme toute histoire d’amour ! Mais c’est le même Amour qui brûle au cœur de toutes…

  • « J’ai attrapé le virus de la vie contemplative à 4 ans : mon père m’avait emmenée prier avec lui dans la chapelle d’un couvent. Jésus a parlé à mon cœur. En grandissant, Son Appel s’est fait de plus en plus intense… Je suis entrée à la Visitation pour réaliser et vivre ce que le Seigneur a semé dans mon cœur , c’est-à-dire offrir ma vie, jour après jour, greffée sur le Cœur du Christ, pour le service de tous mes frères et sœurs du monde entier - »
  • « A 8 ans, je voulais devenir… moine à Tamié ! Je ne savais pas que çà existait pour les filles. Mais à 22 ans, j’ai dit un jour à table : « Moi, je ne serai jamais bonne sœur » !!! et le 14 février 1960 à 21 H 30, Jésus m’a appelée… J’étais bouleversée. - ». « J’y ai pensé à 11 ans, mais pas question d’en parler. A l’adolescence, tout a basculé… Mais Dieu avait son Heure. Quelqu’un m’a dit : Seul Dieu pourra combler ta soif d’être aimée et d’aimer ». « Je viens d’un milieu incroyant. A l’adolescence, j’ai rencontré vraiment le Christ dans l’Evangile. C’est une histoire d’amour qui m’a conduite en vie monastique : don total au Seigneur dans la vie cachée pour l’Eglise et pour tous mes frères en humanité. Oui, Tu m’as séduite, Seigneur, et je me suis laissée séduire. »
  • « J’avais 24 ans. Cela a totalement changé le sens de ma vie. Une joie profonde et la paix se sont installées dans mon cœur. » « A 39 ans, l’appel du Seigneur a enfin été entendu après avoir lu un livre de Mère Teresa sur les contemplatives. Je me suis laissée saisir par le Christ et je suis entrée à la Visitation ». « En moi, il y avait une grande joie et la certitude de Son Appel. Cette certitude a été ma force et mon combat : quitter mon pays, ma famille, ma liberté, tout ce que la vie aurait pu m’apporter d’autre - Mais le Seigneur était là et Il me voulait pour Lui toute la vie - » « Ma rencontre avec la Visitation de Voiron, la spiritualité de Saint François de Sales et ce qui m’habitait : tout cela n’a fait qu’un. Oui « Dieu est Dieu du cœur humain », comme dit Saint François de Sales. » « A l’amour gratuit et folie de Dieu ne pouvaient correspondre qu’un amour gratuit et folie. » « Le Christ s’est fait plus pressant : « veux-tu bien de Moi en Me suivant toute la vie ? Le monde en a tant besoin… » Comment ne pas répondre : « Seigneur, Tu sais tout. Tu sais bien que je T’aime… Reçois-moi ? »

En partage de contemplation avec tous …
Concrètement :

  • l’Eglise du monastère est ouverte toute la journée offrant silence et discrétion.
  • Participation à la Prière du Temps Présent (Office divin) à qui veut se joindre à la louange de la Communauté : 7 H 30 – 8 H 30 – 13 H 30 – 17 H 30 – 20 H 45.
  • Célébration de l’Eucharistie à 11 H en semaine et 9 H, dimanches et jours de fête.
  • Journée d’adoration de chaque premier vendredi du mois, laquelle est précédée, ordinairement , le Jeudi soir de 20 H 30 à 21 H 30 par l’Heure Sainte. « Voilà ce Cœur qui a tant aimé les hommes, qu’il n’a rien épargné jusqu’à s’épuiser pour leur témoigner son Amour », murmurait le Christ à notre Sainte Sœur Marguerite-Marie.
  • Procession à « Notre Dame du May » le 15 Août à 20 H 15.
  • Accueil des femmes en clôture, -jeunes filles, femmes mariées, célibataires, religieuses -, pour un temps de retrait dans le silence du cloître.
  • Possibilité d’un accompagnement spirituel -
  • A l’hôtellerie monastique, accueil de groupes ou de personnes individuelles.
  • Week-end de prière dans la spiritualité de Saint François de Sales, trois fois dans l’année, animées par une équipe d’accompagnateurs salésiens.
  • Retraites Salésiennes Accompagnées
  • Groupe « Philothée » un lundi par mois.
  • Accueil de ce qui est confié par téléphone, messages, rencontres, etc.
  • Prêt d’ouvrages de théologie, spiritualité, culture biblique, etc.
  • Et… ce qui peut être suscité par vous tous.

…Réciproquement , nous recevons tant de tous ! Notre fidélité est portée par la prière de l’Eglise, par tant d’amour caché ! Tant de « oui » stimulent les nôtres, jusqu’aux interpellations qui vérifient notre réponse...
Prêtres et religieux qui nous partagent la Parole, le Corps et le Pardon du Christ…Tant de foi humblement risquée, d’espérance audacieuse, d’amour généreux, de solidarité engagée par tant d’hommes, de femmes, de jeunes. Voilà qui nous appelle constamment à la conversion véritable, à une fidélité inventive, à une ouverture de cœur plus profonde à vivre l’Evangile.
Portées sans cesse par l’appel de Dieu qui s’énonce au présent et grâce à tous, chrétiens ou non, nous sommes poussées à devenir ce pour quoi nous sommes ici : témoins pauvres et émerveillés de l’Amour de Dieu pour tous.
L’aventure commence chaque matin.

 


Pour en savoir plus sur :

  • « La Visitation : Une forme de vie monastique dans l’Église » (en vente au Monastère).
  • St François de Sales : « Un Sage et un Saint ». A. Ravier (en librairie).
  • Médiaspaul : « Une pensée par jour avec Saint François de Sales » (en vente au Monastère et en librairie).
  • « Sainte Jeanne de Chantal ou la puissance d’aimer » Françoise Bouchard (en vente au Monastère et en librairie).
  • Horaire des Offices :
    Office des Lectures : 7 H 30             11 H 30 Dimanche
    Laudes : 8 H 30
    Messe : 11 H                                    09 H: dimanches et fêtes
    Heure Médiane : 13 H 30                 14 H: dimanche
    Vêpres : 17 H 30
    Complies : 20 H 45.
  • Week-end Salésien de prière. Contact : Colette Cusin Mermet : Tél : 06.29.66.42.84
  • Retraites Salésiennes Accompagnées. Contact : Sœur Marie Christophe : Tél : 04-76-05-26-29
  • L’Accueil et l’accompagnement spirituel : téléphone du Monastère ou courriel du Monastère.

 

 

 

 

Monastère de la Visitation